ENTRETIENT D'EMBAUCHE: AU-DELA DES MOTS

Le langage du corps aussi puissant que les mots :

Pour faire passer un message ou exprimer une idée nous utilisons des mots, mais également des gestes, des mimiques. Notre corps révèle 55 % de la signification du message, le ton de notre voix 38 % et nos mots seulement 7 %. Observer le langage non verbal – le sien et celui d'autrui - et le comprendre s'avèrent donc d'une grande utilité dans toutes les situations de la vie courante.

L'expression du corps se divise en trois aspects : la mimique, la posture et les mouvements. Mais il arrive parfois que notre corps parle à notre insu, notamment lors des entretiens d’embauche. Il révèle des émotions et des pensées que nous aurions voulu garder secrètes à travers des gestes inconscients.

Voici quelques conseils simples de postures ou d'attitudes que vous pourrez adopter au travail ou au cours d'un entretien :

CES GESTES QUI NOUS TRAHISSENT...

stress

L'agitation liée au stress

Une personne stressée ou anxieuse se remarque. Elle est agitée. Elle se gratte à plusieurs reprises, elle tire sans cesse une de ses mèches de cheveux ou elle se dandine et change de position continuellement. L'ajustement répétitif du nœud de cravate chez un homme peut également révéler un état anxieux.

Évitez les gestes compulsifs : toucher ses cheveux, taper du pieds, faire du bruits avec son stylo…
Écoutez votre corps. Si vous vous sentez stressé, observez vos gestes pour mieux les contrôler.
Apprenez à canaliser votre énergie.

stress

Le port de tête

La position de la tête peut également faire ressortir certains aspects de la personnalité. Quelqu’un qui tient sa tête bien droite, menton relevé, est doté d'une très forte estime de lui-même et peut même se sentir supérieur. Au contraire, une personne qui penche le menton vers le bas, est probablement d'un tempérament discret ou se sent en état d'infériorité. De même, une personne qui écoute en inclinant sa tête vers la droite manifeste de la rigidité et de la distance.

Si cette personne penche la tête en votre direction ou qu'elle fait des mouvements semblables aux vôtres, vous pourrez comprendre qu'elle vous écoute ; par contre, si elle cesse de cligner des yeux, c'est que vous avez perdu son attention.

Montrez-vous sûr de vous sans être arrogant. Tenez votre tête bien droite. Regardez votre Interlocuteur dans les yeux et avec respect. Restez attentif, écoutez-le.

stress

La position du corps

Soyez sensible à la manière dont vous vous tenez. Une position fermée (jambes ou bras croisés) indique souvent l'agacement ou le repli sur soi. Si votre interlocuteur croise les bras et les jambes, il n’est pas réceptif à votre discours.

Montrez à votre interlocuteur que vous êtes prêt à accueillir son message. Tenez-vous les bras le long du corps ou bras ouverts.

stress

Le mouvement des mains

Parler avec les mains n’est pas une mauvaise attitude. Dans la mesure où les mains permettent d’appuyer le discours. Les hommes politiques utilisent leurs mains pour concrétiser leurs propos et les fixer dans la réalité.

En revanche, n’en abusez pas. Vous paraîtrez confus et ne serez pas pris au sérieux.

Dossier suivant

Untitled Document